Test du carnet "Bullet time" cuisine aux Editions du Chêne

La folie du bullet journal est passée par moi mais est-ce qu'elle va "prendre" sur moi ? Mystère !


Test du carnet "Bullet time" cuisine aux Editions du Chêne. Par Lili LaRochelle


Hello ! Si vous avez échappé à la folie du bullet journal c'est que vous vivez sur une île déserte ou alors que vous êtes complètement étanches au réseaux sociaux. 

Je vais commencer par une définition extrêmement juste qui a été donnée par l'une de mes abonnées d'Instagram à une autre : @marion_shop_addict 

" Il s’agit tout simplement d’un carnet qui va respecter une certaine architecture et qui a pour vocation d’améliorer l’organisation personnelle et/ou professionnelle de la personne qui l’utilise. Ça c’est l’utilité première, mais nous verrons qu’il peut être un véritable outil d’aide au développement personnel 😘😘😘😘😘 c'est très utile surtout pour les infos importantes qu'on a envie de trouver tout de suite 😅"
Maintenant que l'on sait de quoi on parle je peux vous dire que les Editions du Chêne m'ont très gentiment envoyé cet exemplaire d'un "bullet journal" mais version cuisine afin que je vous en parle.
Et là je vais le dire encore plus que d'habitude car je sais quelle tournure va prendre l'article, cet article justement relate mon avis très personnel et je ne cherche pas à dévaloriser ce produit. Vous le trouverez par ici et il coûte 9,90. 


Test du carnet "Bullet time" cuisine aux Editions du Chêne. Par Lili LaRochelle

L'idée est donc d’organiser son quotidien, culinaire ici, l'idée me plait car je ne sais jamais quoi manger, je me suis alors dis que ce carnet pourrait m'aider, notamment en planifiant mes repas à l'avance. L'idée aussi est de prendre son temps et de se faire un joli carnet parce qu'on est patiente et qu'on a plein de jolis crayons. Ceux qui me connaissent "en vrai"commencent à douter, si, je le vois dans vos yeux....

Test du carnet "Bullet time" cuisine aux Editions du Chêne. Par Lili LaRochelle

Dans ce journal il y a quelques pages pré-remplies pour nous lancer et nous donner l'inspiration, il y a des pages avec des motifs en fond histoire de rendre la chose encore plus ludique.

Test du carnet "Bullet time" cuisine aux Editions du Chêne. Par Lili LaRochelle
Mais je trouve qu'on n'est pas, ok que JE ne suis pas assez guidée, on nous met quelques bases.... mais en fait c'est un planning qu'il me faudrait, sauf que là il faudrait que le dessine et non, ce n'est pas envisageable pour moi !

Test du carnet "Bullet time" cuisine aux Editions du Chêne. Par Lili LaRochelle

Alors j'ai essayé, promis mais je n'ai pas eu la patience et en plus comme vous le voyez j'écris très mal. Je pense que je ne suis pas non plus assez soigneuse pour ce genre de chose, le plus souvent j'écris les choses n'importe comment en diagonale sur un cahier basique ou je me laisse des post-it dans mon coin cuisine. Bref mon esprit n'est pas fait pour cet outil.

Je ne cherche pas à dézinguer les éditions du Chêne, je n'ai rien contre eux et d'autres éditeurs ont certainement surfé sur cette vague. Pour se lancer là-dedans il faut en avoir vraiment envie et 9,90€ ce n'est pas un peu cher pour un carnet ou un cahier ? Pour moi les quelques conseils divulgués ne valent pas ce prix et même si je ne trouve pas ce carnet vilain, je me dis autant aller en acheter un qui me plait vraiment et moins cher à Hema, Bouchara ou Sostrene Grene...

Test du carnet "Bullet time" cuisine aux Editions du Chêne. Par Lili LaRochelle

Voilà, je ne vais pas en dire plus parce que je n'ai rien à dire de plus , ce carnet n'est pas pour moi. Je ne dit pas que c'est de la crotte mais j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi quelqu'un qui veut se lancer dans le bullet journal acheterait celui-ci....

Avez-vous cédé à la folie du "bullet journal"?
Si non, en voyez vous l’utilité ?








Commentaires

  1. En fait je n'ai pas trop besoin d'un bullet journal, j'essaie de me concentrer pour retenir le plus de chose sans avoir besoin de les écrire, sinon les post it sont très utiles et ça me suffit ! biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est vrai que la plupart du temps je me souviens très bien des choses aussi !À bientôt,
      Lili 💋

      Supprimer
  2. J' adore cette habitude consistant à tout consigner dans différents carnets, je m'en tiens à deux, qui relèvent davantage de l'agenda et du pense -bête que d' une réelle organisation.
    Le " bullet journal " pourrait bien les démoder d'un coup si je me lance.
    Les éditions du chêne tiennent déja une émule !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en fait c'est la même chose en plus joli et décoré.
      À bientôt,
      Lili 💋

      Supprimer
  3. Le concept s'adapter a certaines personnes qui trouvent le simple agenda trop stricte. En même temps, si je prends mon exemple, mes agenda se transforment tout naturellement en "bullet" sous les assauts de mes crayons et stylos. Je m'en tiens rarement aux marges, lignes et calendriers (c'était pareil pour mes cahiers de classes, hélas!). Donc: Bullet-pas Bullet ? Je ne saurais trancher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es bullet ! Et si tu avais un beau carnet tu n'arriverais peut-être pas au même résultat...
      À bientôt,
      Lili 💋

      Supprimer
  4. c'est exactement l'objet dont je n'ai pas usage, j'écris tout sur un grand calendrier moche ou j'ai des post-it qui finissent par se décoller mais je me débrouille comme ça. Je ne me vois pas faire des petits dessins ou le décorer d'auto-collants, ce n'est pas du tout de ma génération. Par contre, il pourrait me servir de carnet de recettes parce que j'en ai un vieux tout déglingué, mais pas à ce prix-là, un simple cahier d'écolier fera très bien l'affaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut croire que je ne suis pas les codes de ma propre génération, ou alors je suis déjà de l'ancienne génération !
      À bientôt,
      Lili 💋

      Supprimer
  5. Je range tout dans mon crâne qui est plus compartimenté que l'orient-express, et comme il possède un wagon restaurant, pas besoin de liste de courses!
    Plus sérieusement, j'ai longtemps porté la raie au milieu pour me souvenir, et si j'égarais le peigne,je trouvais un chouchou; les cahiers compulsivement noircis à 16 ans, ma peau scarifiée de haut en bas, m'ont guérie pour toujours du bullet que j'ai considérablement «incarnet».
    Mais impossible de renoncer aux vieux réflexes: tatouer, le mot tomate,sur la peau, car le mercredi, c'est spaghetti !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est vrai, il faut faire confiance à son cerveau et moins on le fera travailler moins il sera efficace...
      À bientôt,
      Lili 💋

      Supprimer
  6. Je trouve que ce carnet ressemble fort au carnet "Bullet journal" qu'on trouvais chez action. Quelques explications, des exemples et puis lance toi, pour un prix de 2€. Pour ma part, pas besoin de "Bullet journal cuisine" je n'ai pas le temps de faire mes petits dessins et tout ce qui va autour. Je préfère de loin, utiliser la page note de mon portable, je peux la remplir quand je veux, la completer ou la madiier et ça me va très bien comme ça! :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les téléphones sont pratiques aussi pour ça.
      À bientôt,
      Lili 💋

      Supprimer

Enregistrer un commentaire